La Bergerie sous le foin !

Une nouvelle expérience vient de commencer à la Bergerie. Il y a quelque temps, nous avions décidé de convertir environ la moitié de nos plates-bandes à la «phénoculture», une méthode de culture inventée par Didier Helmstetter, auteur du livre «Le potager du paresseux» (voir aussi sa chaîne YouTube).

En bref, il s’agit de couvrir le sol d’une épaisse couche de foin (et non de paille) puis d’écarter le foin juste là où on veut planter ou semer. Idéalement, ceci empêche la pousse des plantes indésirables, ralentit l’évaporation, favorise la vie des bactéries, vers de terre et champignons et fertilise le sol. Si tout ce passe comme prévu, les légumes devraient pousser sans notre intervention !

Cependant, pour initier cette nouvelle manière de faire (ou de ne plus faire), il a quand même fallu mettre la main à la pâte, comme en témoignent les images ci-dessous. Ce lundi, nous avons en effet reçu et déroulé une «botte» de foin.

La botte de foin, un lourd et gros rouleau, nous a été livrée à l’entrée du jardin directement par tracteur. Mais ensuite, la force musculaire a dû se substituer à la force mécanique…

 

Allez! Encore un effort ! (cliquer sur cette image pour nous voir en action…)

Et voilà le travail ! La couverture de foin est prête pour l’hiver et la prochaine saison de culture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s