23 septembre – un rallye plus que réussi !

Or donc, le rallye de la Ville de Morges («course d’orientation en mobilité douce») a eu lieu, ce samedi 23 septembre. Immense beau temps.

Le totem placé à l’entrée du jardin de la Bergerie

De 10h à 16h, raffales de visiteurs, généralement des familles, à vélo pour la plupart. Sympa.          

15 h 30 : l’heure d’apporter à la piscine, lieu d’arrivée de la course, 2 paniers de légumes du jardin : côtes de bettes (rouges et blanches), choux frisés (2 sortes), pommes de terre et tomates.

  

16h : à la piscine, les officiels comptabilisent les coupons des participants. Incroyable : la plus grosse pile – et de loin ! – est celle des personnes qui ont parcouru les 16 lieux proposés. Bravo !!

   

…Pendant ce temps, les enfants se défoulent !   

MERCI à tous les actifs et actives de la Bergerie qui sont venus y travailler et accueillir visiteurs et visiteuses.

Publicités

23 septembre 2017 : la course passe par la Bergerie

Pour la Journée de la Mobilité, la Ville de Morges organise une course d’orientation en mobilité douce à travers Morges.

Cette course passera par notre écojardin de la Bergerie. Ce sera pour nous l’occasion de faire connaître l’existence de ce jardin (ne fût-ce qu’à travers le flyer), de le montrer à toutes les personnes qui décideront de passer par cette étape, et peut-être, qui sait, de faire quelques nouvelles « recrues » !

Voici le « totem » qui sera placé à l’entrée du jardin.

Et voici le flyer présentant l’événement dans son ensemble : morges_à_la_carte_dépliant

La Bergerie offrira en outre 2 paniers de légumes frais cueillis au jardin, parmi les prix proposés aux heureux gagnants.

Morgiennes, morgiens: si vous faites ce rallye, passez nous voir !

Fin d’été: Qu’ils sont beaux, nos 4 jardins !

Vite un petit tour d’horizon de nos 4 jardins, juste après la reprise des classes :

Vogeardin

…est le champion des tournesols ! Il en pousse partout, les graines des années passées s’étant joyeusement répandues. Pourquoi pas ? En plus, leurs cannes sèches nous servent de tuteurs, les années suivantes, pour des plantes pas trop lourdes.

      

Un tantinet fouillis, les tomates poussent en trios :

3 tuteurs solidaires par leur sommet sont plus solides que des tuteurs « individualistes » !

Cueillette des framboises,   derrière de magnifiques choux « kale ».

Poireaux et salades sont quelque peu clairsemés… la faute au temps sec ? aux limaces ?…

A la Bergerie,

…comme à Vogeardin,   il a malheureusement fallu clarifier pour certaines personnes du voisinage que le partage (entre jardiniers) ne signifie pas « libre service » pour qui ne s’engage pas du tout à jardiner – ou du moins à nous tenir compagnie. La réciprocité, on croyait que c’était une loi naturelle…

  Les tomates sont belles, contrairement à l’an dernier.

Les haricots à rames sont vigoureusement soutenus par des perches,   et les plants de courgettes sont énormes. 

Nos réserves de compost et de paille :            Plein de légumes mélangés, de maïs, de fleurs…

Les courges s’annoncent belles…    …Peut-être une fête cet automne, si tout va bien ?

A la Cour des Charpentiers

…les 4 propriétaires sont parvenus à faire pousser plein de choses sur leur tout petit espace. Haricots, maïs, tomates, tournesols… se montent le cou à qui mieux-mieux !  

    

Le Jardin du Lac à Préverenges

…s’est magnifiquement diversifié, en dépit de campagnols terriblement goinfres !

Des courges poussent sous de jeunes noyers  

Une spirale élégante pour les « fines herbes » 

Maïs, courges, etc.:    les plantes se portent encore mieux lorsqu’on en mélange les espèces

  De belles plate-bandes cerclées d’osier.

Les tomates mûrissent 

Beaucoup de plantes moins communes: ici de l’aroche (ancêtre de l’épinard).

Le tri des semences exige réflexion et débats…    …pendant que d’autres cueillent les pruneaux  

ou broyent des déchets végétaux 

Il y a même des poules, prudemment à l’ombre en ce chaud jour d’été. 

Une butte de permaculture à la Bergerie

À la Bergerie, les plantes, désirables ou non, poussent et les jardiniers jardinent… De nombreux travaux ont donc eu lieu dans les dernières semaines.

Une réalisation notable, bientôt terminée, est une butte de permaculture. Voici quelques étapes de son évolution. Il ne s’agit ici que d’illustrations. Pour des explications  sur la marche suivre, voir, par exemple cette vidéo (youTube) ; la première méthode décrite est proche de ce qui a été fait à la Bergerie.

Avant de monter, il faut descendre, c’est-à-dire creuser le sol (très dur…) là où s’érigera la butte ainsi que deux «chemins» latéraux.

butte_berg_050_blog

butte_berg_100_blog

butte_berg_110_blog

Ensuite, on remplit avec des branchages, des déchets végétaux, du compost…

Et on remet une bonne couche de terre (celle qui provient du creusement initial). À chaque étape, on arrose très généreusement…

Le travail est presque terminé. Il faut encore pailler… et planter! butte_berg_400_blog

Les jardins scolaires publient leurs recettes !

Après 1 an 1/2 de jardinage, le projet de jardins scolaires «Coup d’Pousse» propulsé par la Ville de Morges avec notre collaboration et celle du CEFIL se porte bien. Aux 5 écoles de 2016 se sont rajoutés 2 centres de vie enfantine.

Et voilà que les enfants jardiniers ont réuni, avec leurs enseignant·e·s ou éducateurs/trices, des recettes qu’ils proposent dans une brochure de 20 pages A5, imprimée par la Ville de Morges.

  

Un grand, grand BRAVO à tous les enfants concernés – et bien sûr aux adultes qui les ont entourés : faire un jardin scolaire, c’est un plaisir, c’est très instructif, mais c’est aussi du boulot et une sacrée exigence de régularité !

Nature en Ville 2017

Pour la 3e année consécutive, Ecojardins Morges a participé à la manifestation Nature en Ville organisée par la Ville de Morges, samedi 20 mai.

Le thème de cette année était double :

  • Des panneaux et un concours alertaient le public sur le danger des espèces végétales envahissantes – arbre à papillon, laurelle et cie -.     
  • Le public était invité à jardiner : soit à rejoindre un de nos jardins, soit à créer, chez eux, une ou plusieurs jardinières, dont de nombreux exemples étaient montrés à un stand du CEFIL (un organisme de réinsertion sociale)    dont les dégustations de produits incorporant légumes et fleurs du jardin ont enchanté le public.

Notre rôle dans tout ça était d’accueillir les personnes intéressées, de les accompagner de stand en stand, de les encourager à jardiner, et si elles désiraient créer chez elles une ou des jardinières, de leur proposer de tenter une association de cultures, même dans un tout petit espace.    

Voici nos 3 propositions d’associations : l’une centrée sur la « salade verte » comme on dit, une sur les côtes de bette (rouges, jaunes et vertes, un délice aussi pour les yeux !), la 3e constituée d’herbes aromatiques.

   

Nous pouvions même  offrir aux intéressés un sachet de terreau, pour leur éviter d’avoir à en acheter.

Une cinquantaine de sachets de semences ont ainsi été distribués, parfois à des jardiniers aguerris curieux de tester une variété inconnue d’eux, plus souvent à des personnes totalement néophytes, que nous conseillions de notre mieux sur «comment faire».

Chose amusante, de nombreux jardiniers bien plus expérimentés que nous sont venus nous poser des questions, comme si nous étions des experts du seul fait de représenter une association… ou d’avoir un stand… à moins que ce ne fût le prestige de l’uniforme ?! (admirez nos magnifiques tabliers de jardiniers).

6 personnes se sont inscrites pour participer dorénavant à l’un ou l’autre de nos jardins. Et plusieurs personnes nous ont confié leur rêve de créer un jardin partagé : à Ecublens, à Aubonne, à Morges dans une entreprise, à Lausanne dans un EMS… De beaux moments de partage avec ces personnes, que nous espérons pouvoir aider à faire aboutir leurs projets !

Peu de monde de 8h à 10h, grosse affluence de 10h à midi, puis nettement moins de monde l’après-midi… mais le plaisir de voir passer la «manif anti-Monsanto» dont voici quelques images.        

Un grand merci à Brigitte, Claudine, Cathy, Gaby, Isabelle, Nathalie, Hansruedi, Delphine, Marie-France, Eva et Véronique, qui ont participé au stand, rendant notre présence vivante tout au long de cette journée.

A Vogeardin, le travail de printemps avance !

Samedi 29 avril, toute une équipe s’est retrouvée à Vogeardin d’abord pour la réunion mensuelle habituelle (chaque dernier samedi du mois à 14h, cf. notre page Agenda), puis pour le travail au jardin même, assez considérable à cette saison. En gros : écarter le paillis, couper ou déraciner les indésirables trop envahissants, vérifier si la terre est suffisamment meuble (passer la grelinette sinon), composter, semer… et remettre le paillis. Les photos parlent d’elles-mêmes…

    

Quant aux framboisiers, qui ont poussé de manière totalement anarchique, il fallait un tantinet domestiquer leur enthousiasme et nous ménager un passage entre les rangs.

   

Enfin, le mirabellier planté en 2015 est toujours l’objet de toute notre attention. Pour la 1ère fois quelques microscopiques esquisses de fruits sont visibles… espérons qu’ils n’aient pas gelé !