Des ophrys abeille à la Bergerie !

Grâce à un ami qui en avait trouvé chez lui, et qui a bien voulu nous en offrir, nous avons l’honneur et le plaisir d’accueillir, sur la parcelle de la Bergerie, trois plants d’ophrys abeille.

Cette charmante orchidée, sur laquelle Wikipedia vous renseignera mieux que nous ne saurions le faire, se plait en principe surtout sur des sols calcaires. Nous espérons néanmoins la convaincre de s’installer chez nous… et d’y «faire des petits» ! Voici quelques photos du transfert :

A cette saison, les plantons ne mesurent que quelques centimètres : 

A l’aide du même plantoir  qui a servi à les déterrer chez notre ami, un trou de même diamètre est creusé et le plant y est inséré. 

Et voilà: les 3 plants sont  en place, dûment arrosés (tout bébé aime boire…), et signalés par des bâtonnets (c’est à peu près tout ce qu’on voit sur la photo ci-dessous !). Nous allons surveiller leur croissance de semaine en semaine !

Merci encore à l’ami Pierre pour ce précieux don !  🙂

Publicités

Soirée «Nouveaux habitants» 2019

Comme l’an dernier, nous avons pu participer à la soirée organisée par la Ville de Morges pour accueillir les nouveaux habitants, le 18 mars. Occasion de faire connaître à ces personnes l’existence de nos jardins, et de les inviter à rejoindre l’une des équipes de jardiniers/ères.

Malheureusement, notre stand était bien loin de l’entrée de la salle, de plus la table de l’apéro nous en séparait… Peu de monde est arrivé jusqu’à nous de ce fait, dommage ! Néanmoins 2 nouvelles personnes ont été inscrites, l’une pour Vogeardin, l’autre pour la Bergerie. C’est déjà ça !

  

  

Crédits photo: Raphaël Dupertuis / Ville de Morges

« Rallye des découvertes des cultures » à la Vogéaz

En ce magnifique premier samedi de printemps (23 mars), la Ville de Morges avait organisé un rallye «des découvertes des cultures» dans le quartier de la Vogéaz.

Au fil des stands, le public pouvait admirer des photos et déguster des spécialités de Bulgarie, du Cameroun, du Maroc, du Portugal, de Russie et de Somalie.

Juste devant notre écojardin, et organisé avec nous, c’était le stand du Maroc qu’animait notre amie Mbarka, originaire de ce pays et jardinière parmi nous. Mbarka qu’on voit ici, souriant à une visiteuse.

Enfants et adultes pouvaient participer à un concours, stand après stand… 

Nous avons eu l’honneur de la visite d’un cornemuseur bulgare…

  

…ainsi que d’un groupe de «tambours japonais» (exclusivement féminin pour l’occasion).

 

Nous saurons dans quelques semaines si les vibrations des tambours aident les légumes à pousser…  🙂

En tout cas, nous avons passé là une belle journée, pris beaucoup de soleil, et… fait connaissance de 3 personnes disposées à jardiner avec nous !

Merci à Mbarka, Claudine, Christine, Véronique et Brigitte de s’être dévouées au stand, au jardin et alentour !

La grainothèque est ouverte !

La Bibliothèque municipale de Morges a officiellement inauguré sa grainothèque, samedi dernier. Ecojardins Morges en est complice, bien sûr… Voici les renseignements dont vous avez besoin pour y participer – le système est ouvert à chacune et chacun :

La grainothèque en quelques mots

Mode d’emploi de la grainothèque

Charte de la grainothèque

Et pour finir, la voici en images :

Vous constaterez que notre flyer est à disposition de tous les intéressés.

La Bergerie sort de l’hiver

Le soleil brille, le temps se réchauffe… Et les jardiniers de la Bergerie n’en peuvent plus d’attendre !

Le groupe organisant le plan du jardin a été constitué et s’est récemment réuni pour proposer un premier projet.

Sur le terrain, quatre d’entre nous sont allés tailler les arbustes fruitiers dans le but d’assurer de bonnes récoltes, sur le long terme.

Si la quantité de travail à fournir était très raisonnable, quatre avis n’étaient pas toujours de trop pour décider si telle ou telle branche aurait l’honneur de rester ou non…

Nous avons ensuite ramassé les graines du très productif robinier qui jonchaient les plate-bandes puis avons étalé le restant de foin sur les parcelles destinées à notre expérience de « phénoculture ».

Tout semble prêt pour les cultures !

Une grainothèque à la Bibliothèque municipale !

Avis aux Morgiennes et aux Morgiens : la Bibliothèque municipale crée une grainothèque ! Des échanges de semences entre jardins, entre jardiniers sont prévus, afin de nous faire bénéficier mutuellement de nos meilleures variétés !

Pour l’inaugurer en beauté, lq Bibliothèque organise des activités le samedi après-midi 16 mars. Notamment à 14h, une conférence (sur inscription !) sur les bonnes manières de récolter, sélectionner et conserver les graines.

Bien entendu, Ecojardins Morges est associé à l’événement !

Venez-y nombreuses et nombreux !

Ici une version pdf de cette affichette, si vous voulez faire connaître cet événement autour de vous.

La Bergerie sous le foin !

Une nouvelle expérience vient de commencer à la Bergerie. Il y a quelque temps, nous avions décidé de convertir environ la moitié de nos plates-bandes à la «phénoculture», une méthode de culture inventée par Didier Helmstetter, auteur du livre «Le potager du paresseux» (voir aussi sa chaîne YouTube).

En bref, il s’agit de couvrir le sol d’une épaisse couche de foin (et non de paille) puis d’écarter le foin juste là où on veut planter ou semer. Idéalement, ceci empêche la pousse des plantes indésirables, ralentit l’évaporation, favorise la vie des bactéries, vers de terre et champignons et fertilise le sol. Si tout ce passe comme prévu, les légumes devraient pousser sans notre intervention !

Cependant, pour initier cette nouvelle manière de faire (ou de ne plus faire), il a quand même fallu mettre la main à la pâte, comme en témoignent les images ci-dessous. Ce lundi, nous avons en effet reçu et déroulé une «botte» de foin.

La botte de foin, un lourd et gros rouleau, nous a été livrée à l’entrée du jardin directement par tracteur. Mais ensuite, la force musculaire a dû se substituer à la force mécanique…

 

Allez! Encore un effort ! (cliquer sur cette image pour nous voir en action…)

Et voilà le travail ! La couverture de foin est prête pour l’hiver et la prochaine saison de culture.